Définition

Coup de pied sauté eedan yopodo chagi

Qu'est-ce que le Soo Bahk Do ?

Le Soo Bahk Do (Tang Soo Do) est un art martial coréen synthétisé par Hwang Kee, fondateur et Grand Maître historique de l’école Moo Duk Kwan®, “l’école de la vertu martiale”.
Il plonge ses racines dans la culture millénaire coréenne et a été influencé par la pratique japonaise du Tang Soo Do durant les années d’occupation.
Pour Hwang Kee, les arts martiaux ont à la fois une dimension militaire (Moo) et une dimension académique (Mun).
Ces deux dimensions sont bien exprimées par l’idéogramme « 武術 », Musul.

  • 武 (Moo) : composé du radical  ⽌  «ne pas souhaiter ».
  • « ⼽ » « lance, hallebarde », soit « arrêter la lance, éviter le conflit ».
  • 術 (Sul) est l’idéogramme qui désigne l’art, la technique, la méthode, dans le sens d’un apprentissage long dans lequel s’enracine un savoir.

La préservation de la paix, et au-delà, de la vie, fournit la base philosophique de la pratique du Soo Bahk Do.

Le Soo Bahk Do en pratique

Méditation

Le protocole du Soo Bahk Do commence et s’achève par un moment de méditation. Il consiste le plus souvent à s’asseoir et à respirer calmement afin de se mettre en condition pour entrer/ sortir de l’entraînement.
On peut également générer des images mentales volontairement (s’imaginer quelque chose). La méditation peut également être pratiquée pour elle-même.

Méditation
Exercices respiratoires

Exercices respiratoires (Moo Pal Dan Gum)

Ils sont conçus comme des exercices de santé, comme tous les exercices respiratoires pratiqués en Extrême-Orient ; chacun agit sur des organes particuliers, selon la conception de la médecine chinoise « pour réguler le Qi ».

Techniques de base (Kicho)

Ce sont les éléments simples de la pratique, techniques de mains (défense ou attaque) et coups de pieds.

Coup de pied de face
Forme

Formes (Hyung)

Les formes (hyung) sont des enchaînements déterminés de techniques variées. Ils simulent un combat contre un ou plusieurs adversaires. Les formes donnent l’occasion aux pratiquants d’appliquer les principes du Soo Bahk Do comme le rythme, le contrôle du souffle, le déplacement rectiligne du Dan jon (centre de gravité), la concentration ou l’utilisation de la hanche.

Autodéfense (Ho Sin Sool)

Ho Sin Sool (prononcer « ho chin soul ») regroupe les exercices de self-défense du Soo Bahk Do.
Les techniques enseignées sont des techniques de dégagements à partir d’une saisie des membres supérieurs, suivis de percussions ou de clés pour immobiliser et contrôler l’adversaire. Le but n’est pas d’apprendre uniquement les mouvements et les techniques, mais aussi d’apprendre à utiliser l’énergie de l’adversaire.

self-defense
Travail à deux sur une attaque

Travail à deux sur une attaque (Il Soo Sik)

Les Il Soo Sik (prononcer « il sou chik ») sont des exercices d’esquive et de contre-attaque codifiés, à partir d’une attaque adverse au poing.
Il existe dix-huit Il Soo Sik qui permettent d’aborder différents types de déplacements, techniques de main et coups de pied. Dans ces exercices, on met l’accent sur l’ajustement de la distance au partenaire.

Combat libre (Jae Yu Dae Ryun)

Application libre des techniques et déplacements appris, en opposition avec un ou plusieurs partenaires. Le but est d’échanger des techniques de défense et d’attaque de façon harmonieuse plutôt que de chercher à dominer le partenaire.
combat
Casse de planches en double coup de pieds de face

Casse (Kiok Pa)

Mise à l’épreuve sur des matériaux résistants (briques, tuiles, bois) de l’efficacité d’une technique effectuée à pleine puissance.

La Charte du Soo Bahk Do

Le fondement de notre pratique est le respect de la vie.
Ainsi, il ne s’agit pas seulement d’exécuter des mouvements de défense ou d’attaque mais d’assurer la survie de chacun, même celle d’un ennemi.
Notre pratique suit les lois de la nature ; nous recherchons une pratique scientifique, qui privilégie la beauté, la linéarité et la vitesse*.
C’est ce que nous entendons par respect de la vie.

* Son / Sok / Mi
En coréen : Linéarité / Vitesse / Beauté